Road trip en Nouvelle-Aquitaine : De Biarritz à Bordeaux

C’est parti pour un nouveau road trip. Direction la Nouvelle-Aquitaine, une région du Sud-Ouest de la France qui borde l’Océan Atlantique. A la découverte de paysages variés et authentiques, j’ai suivi un itinéraire entre Biarritz et Bordeaux.

La Nouvelle-Aquitaine est une région immense. Diversité est le mot qui décrirait au mieux ce road trip. De la culture et du charme du Pays Basque à la citadine Bordeaux, en passant par les plages et forêts landaises…chacun trouvera son compte en Nouvelle-Aquitaine.

Jour 1

Biarritz, de la chasse à la baleine à Coco Chanel

J’ai pour moi les vents, les astres et la mer

Cette phrase, la devise de Biarritz, comprend l’essence même de la ville. Une ville résolument tournée vers la mer. Cela ne vient pas de nul part. En effet, jusqu’au 19e siècle, Biarritz était un petit village de pêcheurs, connu pour sa pêche à la baleine. C’est donc la première étape de mon road trip en Nouvelle-Aquitaine.

C’est au 19e, que Biarritz va connaître un grand bouleversement. Effectivement, Napoléon III et l’impératrice Eugénie font de Biarritz leur lieu de villégiature. Leur établissement sur la côte basque amène avec eux toute la haute société européenne à fréquenter la station balnéaire. Biarritz est également une ville très liée à l’histoire de la mode. Coco Chanel y ouvre en 1915 sa 3ème boutique.

Les plages biarrotes

Miramar, Grande Plage, Port-Vieux, Côte des Basques, Marbella, Milady… Les plages Biarrotes sont au nombre de 6 et chacune d’elle a son histoire et ses anecdotes.

La Plage des fous

La Grande Plage était surnommée la “plage des fous”. Elle doit se nom peu glamour aux vertus thérapeutiques des bains de mer reconnues pour soigner certaines maladies. Au 17ème siècle, des aliénées étaient ainsi poussés dans les vagues afin de leur faire retrouver la raison.

Capitale du Surf

Biarritz est connue pour être la Capitale historique du surf en Europe. C’est sur à la Côte des Basques que cette pratique fait son apparition au milieu des années 50.

La légende de la Roche Percée

En face de la plage du Miramar, se trouve un rocher, façonnée et creusé par les éléments naturels. Il est connu sous le nom de Roche Percée. La légende raconte que des marins rentrant bredouilles de la pêche à la baleine furent attirés le champ de sirènes blotties dans la grotte du rocher. Les belles sirènes étaient en fait des créatures du démon. Le capitaine du navire réussit à ce que son équipage ne soit pas précipité dans les flammes de l’enfer, mais transformés en cormorans. Depuis ce jour, une colonie d’oiseaux vit sur ce rocher.

Le Port des Pêcheurs

Au fil des siècles et des années, Biarritz a changé de visage. Mais si l’on sait où regarder, de petits trésors, vestiges du temps passés s’offrent à nous. C’est le cas du Port des Pêcheurs, loin de l’effervescence des plages et du centre-ville, qui comme un village dans la ville témoigne du passé de Biarritz. Une ambiance unique règne ici.

Au milieu des crampottes, ces petits cabanons de pêcheurs colorés, des cordes et des filets de pêche, on entend les figures locales racontés les dernières anecdotes, on sent la délicieuse odeur du poisson grillé flotté dans l’air. Ce lieu a su se créer un art de vivre à part entière.

Napoléon III rêvait à l’époque de transformer cet endroit en grand port. Le projet ne voyant jamais le jour, le lieu est resté intact et a d’ailleurs été proclamé commune libre en 1961.

Le Marché aux Halles

Tous les jours, le marché de Biarritz fait office de rendez-vous. Dans les Halles couvertes, différents stands permettent de découvrir la gastronomie locale. Attablez-vous à un mange debout pour déguster des huitres de la dernière pêche ou goûter au gâteau basque, une délicieuse pâtisserie garnie de crème ou de confiture à la cerise.

La Maison Miremont

La Maison Miremont est une véritable institution à Biarritz. Fondée en 1872, tout le gratin de la ville s’y retrouvait pour déguster les créations de la Maison : caramels au beurre, babas au rhum et j’en passe. Le luxueux salon de thé donnant vue sur l’océan ne désemplit pas.

Admirer le soleil se coucher depuis la Côte des Basques


Ma première soirée en Nouvelle-Aquitaine a été sublimée par une coucher de soleil magnifique que j’ai pu observer depuis la Côte des Basques… LE lieu idéal à Biarritz pour l’admirer.

Le Carnet d'Adresses

Où dormir à Biarritz
Le Garage

Le Garage Hôtel Biarritz est un de ces lieux qui a connu plusieurs vies. Tout débute au début des années 1900. En 1912, le Garage est une remise de fiacre et il abrite le siège social du Biarritz Aero Club. A la Belle Époque, en 1930, il accueillait les belles voitures américaines des clients de l’hôtel Régina, qui se situe juste à côté. Dans les années 80, à la suite du décès du propriétaire du garage, ce dernier est laissé à l’abandon. En 2018, la couleur violette et le street art envahissent les lieux sous la bannière du Festival Colorama. C’est en 2020 que commence le projet de transformation des lieux en un hôtel.

Aujourd’hui, l’esprit surf et le ton décalé ont remplacé les belles voitures. Une piscine a pris place devant la façade d’origine. L’hôtel est composé de 27 chambres et suites à la décoration travaillée. Tous les éléments de mobilier proviennent des créateurs de la région. Cet aspect local est le fil conducteur de l’hôtel. On le retrouve jusque dans les produits de la salle de bain et à la table du petit-déjeuner.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cet établissement, le premier de ce séjour en Nouvelle-Aquitaine. Vous pouvez y aller les yeux fermés.

Réservez votre chambre au Garage Hôtel Biarritz

Où manger à Biarritz

Biarritz regorge de bonnes adresses pour se régaler. Durant mon séjour, j’en ai testé deux.

  • Le Café Basque, et sa cuisine mêlant les plats traditionnels français aux spécialités du Pays Basque a ravi mes papilles. Le restaurant est très joliment décoré et la vue sur la mer depuis la terrasse est un gros plus.
  • Surplombant la plage de la Côte des Basques, Etxola Bibi, offre une cuisine maison avec des poke bowls, des salades… et le soir, les apéros dînatoires sont au rendez-vous. En prime, une vue panoramique qui balaye l’océan. C’est le lieu idéal pour un verre en fin de journée et admirer les incroyables couchers de soleil.

Jour 2

Les villages de l’arrière-Pays Basque

 

Le Pays Basque ne se résume pas qu’à Biarritz et le bord de mer. Pour cette deuxième journée de road trip en Nouvelle-Aquitaine, direction l’intérieur de terres et les villages de l’arrière-Pays-Basque.

Ascain

Ascain est le premier village dans lequel je m’arrête. Situé à 30 minutes de voiture de Biarritz, ce charmant village aux maisons blanche, bleu, rouge et vert, sont typiques de la région. Sur la place du village se dresse un fronton de pelote basque. LE sport qui déchaîne les passions chez les habitants.

Lartigue 1910

Le Pays Basque ce sont donc des traditions bien ancrées comme la pelote basque, mais ce n’est pas la seule. Je me rends chez Lartigue 1910, une entreprise familiale spécialisée dans le tissage. A sa création en 1910, les ateliers fabriquent des toiles à espadrilles. Au fil des années, et pour survivre, la maison Lartigue a dû se renouveler. Philippe Lartigue est la quatrième génération des tisserands. Il poursuit et révolutionne l’entreprise familiale avec passion. Il me fait découvrir l’univers de son artisanat et surtout du linge basque. Ce dernier est d’ailleurs labellisé Indication Géographique depuis 2020.

L’atelier Lartigue est ouvert au public. En effet, quater visites sont organisées tous les jours afin de faire découvrir le savoir-faire et la créativité de la famille Lartigue. La boutique regorge de produits plus beaux les uns que les autres. On y trouve évidemment les classiques espadrilles mais aussi du linge de maison, des décorations et des transats (pour lesquels j’ai eu un gros coup de cœur). Tout comme moi, vous allez craquer à coup sûr !

Envie de shopping ? L’e-shop : Lartigue 1910

Arcangues

Le petit village d’Arcangues se trouve sur ma route. J’y fais un arrêt rapide car le village est vraiment tout petit, mais vraiment adorable. On y trouve une très belle église, un cimetière paysagé et surtout le fronton de pelote basque le plus mignon que j’ai pu voir : un fronton rose ! La présence de ce fronton dans ce minuscule village, montre bien l’importance de ce sport traditionnel !

Sare
 

Sare est mon point de chute pour la nuit. C’est à l’Hôtel Arraya, une maison traditionnelle basque est très accueillante, que je dépose ma valise. Je profite des derniers moments de soleil pour me flâner dans les ruelles du village et m’imprégner un peu plus de l’ambiance basque.

A l’heure du repas, je m’attable au restaurant de l’hôtel qui propose une cuisine du terroir tout en créativité. Le repas pris en terrasse, sous les arbres, est un pur moment de bonheur.

Réservez votre nuit à l’Hôtel Arraya

Jour 3

Bayonne, la gourmande

Bayonne est la troisième étape de mon road trip en Nouvelle-Aquitaine. Le nom de la ville m’était familier pour son célèbre jambon. Mais je dois bien dire que je ne connaissais rien d’autre. C’est donc curieuse que je me rends dans la ville. 


Je commence par une visite du centre historique, de ses jolies ruelles, de ses étroites maisons colorées et de son jardin botanique situé sur les remparts de la ville. Il fait bon se balader entre les bâtiments penchants de la ville. De nombreux petits commerces et restaurants peuplent les rues. L’atmosphère est vraiment agréable, malgré la chaleur qui règne le jour de ma visite.


L’adjectif qui colle le mieux à Bayonne est très certainement : épicurienne. Car il faut le dire, les Bayonnais et Bayonnaise sont de bons vivants. En effet, ils savent faire la fête ! Vous avez certainement déjà vu des images des Fêtes de Bayonne, où une marée humaine vêtue de blanc et rouge déferle sur la ville. Ou encore de la foire au jambon ! Pour découvrir ce côté de Bayonne, je vous propose deux visites afin de déguster les produits typiques de la ville.

Le jambon Kintoa AOP

Je ne pouvais pas passer par Bayonne sans déguster son fameux jambon ! C’est à la charcuterie basque Aubard que je me rends. Un petit musée au fond de la charcuterie permet d’en apprendre plus sur les différents jambon grâce à différentes affiches. J’en apprends d’ailleurs plus sur LE produit à goûter : le jambon Kintoa AOP. Ce jambon est issu de porcs noirs Kintoa et élevés en plein air dans le Pays Basque.

Plus d’informations : Charcuterie Aubard

Monsieur Txokola

Le bec à sucre que je suis avait ensuite bien besoin d’une escale sucrée. Saviez-vous que Bayonne est surnommée la « Cité du Chocolat” ? En tant que Suisse, le chocolat fait partie de ma vie depuis que je suis enfant. Je connais bien l’histoire du chocolat dans mon pays, ayant visité plusieurs fabriques, mais je n’avais aucune idée de sa présence au Pays Basque. 

Le chocolat à Bayonne est mentionné pour la première fois en 1670. On doit son arrivée au chocolat à Bayonne aux juifs marrane portugais qui après avoir été chassés d’Espagne, du Portugal et de Bordeaux trouvent refuge au Pays Basque. Étant les seuls détenteurs du secret de la fabrication de la boisson au chocolat, ils vont contribuer au développement et à l’enrichissement de la ville.

Monsieur Txokola

Chez Monsieur Txokola, Ronan Lagadec et Cyril Pouil, les deux maîtres chocolatiers, travaillent à partir de la fève. Alliant leurs forces et leur créativité, ils donnent naissance à de véritables délices. Plaques de chocolat, pâte à tartiner ou encore poudre de cacao ont ravis mes papilles. Sans parler du très curieux et délicieux jus de cacao, réalisé à base de la pulpe blanche que l’on trouve dans la cabosse.

Plus d’infos : Monsieur Txokola

Jour 4

Seignosse et la surf attitude

Une nouvelle journée commence en Nouvelle-Aquitaine avec une nouvelle région. Au revoir le Pays Basque. Bonjour Les Landes. Et plus précisément Seignosse, la station nature et eco-friendly. Seignosse c’est le style californien par excellence. Entre sport et nature, loin de la frénésie de la ville, la destination permet de se ressourcer et de prendre soin de soi. Avec 6km de plages et 32 écoles de surf, c’est l’endroit idéal pour prendre sa première vague.

Surfer sur sa première vague et boire la tasse

Depuis de nombreuses années, je rêvais de m’essayer au surf. Seignosse m’aura permis de relever ce challenge personnel et cette envie de longue date. C’est à la plage des Bourdaines, avec l’équipe d’Aloha école de surf que je prends mon premier cours.

Le cours commence par quelques points théoriques, mais mon petit groupe se retrouve rapidement dans l’eau pour appliquer ce que l’on vient de nous expliquer. Tous à l’eau, notre première tentative est quelque peu laborieuse. Nous tombons les uns après les autres, buvant notre première tasse…mais certainement pas la dernière. Après quelques essais, et chutes, à plat ventre sur ma planche, la vague arrive, je pagaye de toute mes forces. Au moment où je sens la vague me porter, je me mets debout. Ça y’est ! Je vole ! Quelle sensation de se laisser porter par la vague ! Et paf, la chute ! Mais j’ai “surfé” ! Le style n’était pas vraiment là, mais j’étais debout sur ma planche !

Le cours de surf dure 1h30, Il ne faut pas craindre la frustration, car le surf demande du temps et beaucoup de patience pour être maitrisé. Mais la patience est toujours récompensée, et quelle sensation lorsque l’on réussit !

Plus d’informations : Aloha école de surf

La magie du coucher de soleil

Je m’émerveille d’un rien, mais les couchers de soleil remportent toujours la palme ! Ce soir-là, sur la plage des Estagnots, j’en ai d’ailleurs eu des frissons et des larmes aux yeux. La journée était pourtant bien grise, rien ne laissait présager le ciel de feu que j’ai pu observer. 

Je laisse ma voiture de location au parking file en direction de la plage. Arrivée sur le sable, je retire mes sandales. Mes pieds nus s’enfoncent dans le sable encore chaud. La lumière dorée fait briller le sable. Les herbes hautes des dunes dansent au grès du vent. Le soleil descend gentiment à l’horizon. Face à lui, les surfeurs se réunissent sur leur planche pour regarder cet astre se coucher au-delà de l’eau. Leurs silhouettes noires se découpent sur le fond or du ciel. Les couleurs changent chaque minute. Les nuages s’enflamment de multiples coloris. Les vagues qui viennent se briser contre le bord de la plage créent une douce mélodie. Je reste là, muette face à ce magnifique spectacle que m’offre la nature et la Nouvelle-Aquitaine.

Le Carnet d'Adresses

Où dormir à Seignosse
Hôtel 70 Hectares & L’Océan


Niché au cœur d’une forêt de pins typiques des Landes, une bâtisse verte en bois joue à cache-cache. Il s’agit de l’Hôtel 70 hectares et l’océan. Un hôtel de charme, qui respire la calme attitude et le surf spirit.

La déco est contemporaine et réfléchie. Le golf qui entoure l’hôtel est parait-il l’un des plus beau de la région. La piscine en mosaïques permet de se détendre après une longue journée et le restaurant à la gastronomie raffinée permet de finir sur une note gourmande. 70 hectares et l’océan est un véritable coup de cœur. J’y reviendrai avec plaisir pour des vacances. 


Durant mon séjour, j’ai eu la chance de tester une junior suite, avec un grand balcon qui donne sur la piscine, ainsi qu’une jolie balançoire. La chambre est spacieuse est très confortable !

Réservez votre nuit à Hôtel 70 hectares et l’océan

Où manger à Seignosse

La Cabane des Estagnots fait partie du même groupe hôtelier que le 70 hectares et l’océan. Situé sur la plage, on y déguste des plats de la région, les pieds dans le sable, face à l’océan. C’est le lieu idéal pour un lunch ou un verre en fin de journée en toute décontraction.

Plus d’infos : La Cabane des Estagnots

Jour 5-6

City Break à Bordeaux


Il est déjà temps de dire au revoir aux Landes et de prendre la direction de la dernière étape de ce road trip en Nouvelle-Aquitaine. C’est à 2h de route, à Bordeaux que se termine mon périple. Un city trip de 2-3 jours pour découvrir la ville dont je vous partage mes bons plans directement dans un article dédié.

Lire mon article sur Bordeaux

Ce séjour en Nouvelle-Aquitaine a été une belle découverte pour moi. J’ai eu de jolis aperçus de différentes régions. Tout cela ne me donne qu’une envie : revenir et en voir plus ! Et il y a de quoi voir ! La région de la Nouvelle-Aquitaine est tellement grande que j’ai encore l’embarras du choix pour mes explorations.

Qu’avez-vous pensé de cet itinéraire en Nouvelle-Aquitaine ? Envie d’autres découvertes en France ?

Ce reportage en Nouvelle-Aquitaine a été réalisé en collaboration avec Destination Nouvelle-Aquitaine. Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce voyage, pour votre professionnalisme et amour pour votre région. Les opinions exprimées dans cet article sont les miennes.

 

Écrit par
Plus de Valentine
Balade le long du bisse du Torrent-Neuf à Savièse
Le Valais est un canton de Suisse que j’aime beaucoup. J’y retourne...
Lire la suite